Un artiste-peintre d’une âme charitable

Publié mardi le 28 mai

De gauche à droite : Sylvie Rouillier, Directrice générale (Fondation Anna-Laberge); Guilbo, artiste-peintre; et Ginette Fillion, Contrôleure (Fondation Anna-Laberge).

Le 7 mai dernier, lors de l’événement Les Coups de cœur de José Gaudet avec Pierre Hébert, l’artiste-peintre Guilbo – coup de cœur de Pierre Hébert – est venu faire un « live painting ». De là est née la toile sur la photo. Le colibri venant butiner dans la fleur représente l’essence du cœur de la Fondation Anna-Laberge : le colibri a besoin de la fleur pour se nourrir et la fleur a besoin du colibri pour perdurer dans la nature.

Reconnu internationalement pour ses créations personnalisées et ses séances de « live painting », Guilbo se distingue par ses réalisations uniques, tant au niveau de leur méthode de création que de leurs traits distinctifs.

Originaire de Joliette, c’est dans le garage de son père que Yannick Guilbault – de son vrai nom – découvre l’univers artistique qui deviendra une véritable raison de vivre. La vie étant remplie de rebondissements, son parcours l’amène de l’humour vers la promotion d’artistes et la direction artistique, en passant par l’animation de foule sur les plateaux de télévision de Radio-Canada. Avant de se consacrer qu’à la création, son parcours lui a permis d’entretenir une passion importante : les relation humaines.

C’est à la suite d’une maladie qui vient avec son lot de défis que Guilbo réalise qu’il veut se consacrer à sa passion qu’est la création. Amoureux des animaux et de la nature, il les immortalise de manière à leur donner une âme qui nous transporte au-delà de la toile. Son utilisation de la méthode de dripping et de la poudre d’or dans ses tableaux font partie de sa signature icônique.

En 2017, Maude, sa muse, son amoureuse, sa partenaire, inscrit l’artiste québécois dans un concours se tenant sur la Côte d’Azur, au profit de la lutte contre le cancer. Sur 1400 inscriptions, Guilbo figure parmi les 37 derniers artistes sélectionnés, puis l’apothéose : il revient avec un trophée Gelmucart, prix spécial coup de cœur du public – la mention dont il rêvait qui vient s’inscrire dans sa démarche humaine autant qu’artistique.

En 2018, il rencontre le Prince Albert II de Monaco dans le cadre de l’événement Brésil Monaco Gala, événement lors duquel il lui remet l’œuvre « Le gardien de l’océan », en hommage au Musée océanographique de Monaco.

En 2019, le chef Jérôme Ferrer offre à Guilbo l’opportunité de créer des toiles complètement éclatées pour son réputé restaurant Europea. Dans la même année, il remet une œuvre au grand couturier français Manfred Thierry Mugler; une œuvre inspirée de son travail de créateur de vêtements et de parfums.

Guilbo est un artiste à part qui se donne pour mission de rendre l’art accessible à tous. Singulier dans sa façon d’aborder la peinture, il aime mettre son talent et sa créativité au service de l’histoire personnelle des gens en peignant des toiles inspirées de leur vécu. C’est ce qu’on appelle une expérience 360!

Désirant redonner à la communauté et chérissant plusieurs causes, Guilbo se fait un devoir de s’impliquer socialement auprès de nombreux organismes : la Fondation Rêves d’enfants, le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer, l’Entraide pour la déficience intellectuelle, la Fondation CHRDL, la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie ainsi que plusieurs autres, ici, au Québec, mais aussi en Europe et en Amérique de Sud.

Le 7 mai dernier, lors de l’événement Les coups de cœur de José Gaudet avec Pierre Hébert, au profit de la Fondation Anna-Laberge, le prix remis par Guilbo a permis d’amasser 10 000 $, soit 10 % du montant total amassé! Depuis 5 ans, ce sont plus de 150 000 $ qui ont été remis par Guilbo aux diverses causes auxquelles il s’implique.

Voir tous les articles